Notre transition écolo – Côté bébé 

Si j’avais déjà commencé à mettre en place plusieurs gestes écolos avant d’être maman, dans la salle de bain notamment, c’est surtout pour le bien de mon bébé que j’ai souhaité changer mes habitudes de consommation. Avec l’arrivée de Bébé M, j’ai pris l’habitude de lire attentivement les étiquettes des produits d’hygiène et aussi à modérer mes achats. On se laisserait vite avoir par les sirènes du marketing en matière de puériculture pourtant, alors gérer sa consommation et l’orienter vers les bons produits est vraiment la clé. Voici les choix que nous avons fait :

Un maximum d’achats d’occasion

Pour limiter la production de nouveaux objets et donc l’utilisation de nouvelles matières premières, leur transport, leur emballage etc. nous avons fait le choix d’acheter un maximum du matériel pour bébé d’occasion. Et en matière de puériculture, ce n’est pas ce qui manque sur tous les sites de petites annonces ou sur les vide grenier. Parc, chaise haute, poussettes (naissance et canne), berceau cododo, baignoire, gigoteuses, jouets d’éveil et même vêtements, ce choix nous a aussi permis de faire de belles économies ! Il n’y a que la chambre de Bébé M que nous avons prise neuve finalement, les sièges-auto (question de sécurité) et quelques vêtements coup de cœur comme la tenue de naissance. Encore aujourd’hui nous privilégions les achats d’occasion pour les jouets et les vêtements, et nous revendons ou donnons aussi plutôt que de jeter. Pour notre deuxième enfant à venir, nous avons gardé cette bonne habitude pour compléter ce qui nous restait de son grand frère.

Lingettes lavables

Pour les changes, j’ai dû utiliser des carrés de cotons seulement 15 jours. Très vite je me suis rendu compte que c’était nullissime (oui oui). Peluches qui restaient sur les fesses de mon bébé, montagne de cotons dans la poubelle, nécessité d’utiliser 2 voire 3 carrés pour nettoyer les selles car le coton s’effilochait tout de suite, … J’ai donc commandé des lingettes lavables sur Lilinappy pour les remplacer. Très vite nous avons été conquis (Monsieur M a été un peu plus long à convaincre, il est résistant au changement de manière générale), la surface polaire permet de nettoyer tout en douceur alors que la face en bouclette permet de “dépâter” efficacement les petits plis crottés. Elles ont maintenant presque trois ans, et si elles ont un peu perdu de leurs jolies couleurs, elles sont toujours en parfait état. Un investissement sans égal. Comme je ne suis pas une adapte du lavage à la main et que je ne fais pas des lessives tous les jours, j’en ai pris 40 et c’est laaaaargement suffisant !

Cotons lavables

Dans la lignée des lingettes lavables pour le change, Bébé M s’est aussi vu équipé en coton de débarbouillage pour le visage, tout comme moi qui les utilise pour le démaquillage. En effet, même si elles sont lavées et parfaitement propres, je ne me voyais pas utiliser pour la toilette les mêmes cotons que pour le change. Cette fois c’est chez Les Tendances d’Emma que j’ai choisi mes petits cotons, une vingtaine pour le débarbouillage du matin et d’après les repas.

Couches saines

Pour Bébé M, j’ai dû reprendre le travail alors qu’il avait 4 mois et c’était déjà difficile de gérer de front bébé, travail, maison et poursuite de l’allaitement, alors les couches lavables c’était inimaginable ! J’ai pourtant tenu à mettre des produits sains sur les fesses de mon bébé, et pour ça les industriels ne m’ont pas vraiment aidée ! Les étiquettes sont complètement opaques et seule quelques rares marques jouent le jeu de la transparence en indiquant la composition de leurs couches. Même les études de 60 millions de consommateurs se contredisent sur le sujet d’une année sur l’autre, difficile d’y voir clair. J’ai donc tâtonné et testé différentes marques : Naty, Love & Green, Tidoo, Lillydoo. Les premières étaient trop rêches, un effet vraiment cartonné que je n’ai pas du tout apprécié, les secondes m’ont beaucoup plus mais étaient assez couteuses, les troisièmes étaient parfaites mais je me suis laissée convaincre par la praticité de la livraison à domicile proposée par les dernières. Nous avons utilisé les couches Tidoo pendant environ un an, puis sommes passé aux Lillydoo jusqu’à aujourd’hui (oui Bébé M, bientôt 3 ans, n’est toujours pas continent…).

Choix des produits de soin

Même casse-tête pour choisir les produits de soin : gel lavant corps et cheveux, crème de change, crème hydratante, nettoyant pour le change ou liniment, crème solaire, c’était parti pour une lecture en règle de toutes les étiquettes du marché. Heureusement un site m’a considérablement facilité la tâche : Les Petites Mains d’Abord. En un seul coup d’œil il permet de cerner quels produits comportent des ingrédients controversés ou reconnus dangereux et ceux qui sont “clean”, et ce pour toutes les catégories de produits pour bébé. Grâce à ce site j’ai fait mes choix : Natessance pour le gel lavant, Weleda pour la crème hydratante, Babylena pour le liniment et Alphanova pour la crème solaire. Seul couac, j’avais fait la provision de crème de change pendant ma grossesse et donc avant de me renseigner et j’avais tout un stock de Mytosil et de Bepanthen à écouler… heureusement Bébé en a très peu eu besoin et tout est parti à la poubelle une fois la date de péremption passée (gâchis quand tu nous tiens).
Ça c’était déjà un bon début, mais le coût de certains de ces produits m’a fait me tourner vers une autre astuce : le fait-maison. Pour le liniment c’est d’une simplicité enfantine, je l’ai donc fait moi-même pendant plusieurs mois en suivant la recette inratable de Ma vie de maman natur’ellement. Mais ce dernier ayant tendance à encrasser mes lingettes lavables, je me suis tournée récemment vers l’eau nettoyante faite maison et j’en suis ravie (la recette est trouvable sur mon compte Instagram 😉).
Pour notre second bébé je souhaite encore progresser sur le chemin du naturel en utilisant d’avantage de produits bruts pour son hygiène et ses soins. Je vous en reparle bientôt dans un prochain article.

Pailles en inox et gourdes réutilisables

Dernièrement je me suis attaquée à un des principaux agents de remplissage de ma poubelle, j’ai nommé : la gourde de compote. Les repas de Bébé M sont très compliqués, il mange peu varié et peu en quantité et les compotes sont un des rares moyens de lui faire manger des fibres. Oui mais uniquement dans une gourde, c’est plus ludique que la cuillère il faut dire. Comme j’ai fini par en avoir assez de jeter des tonnes de plastique non recyclable sous la forme de ces gourdes, j’ai investi dans des gourdes réutilisables de la marque Squiz. J’y met ma compote maison bien sûr mais comme je ne fais pas maison 100% de ma cuisine (j’y travaille), j’achète aussi de gros pots de compote en verre pour remplir mes Squiz. C’est beaucoup moins cher que les Pom’potes, bien moins sucré, le verre se recycle à l’infini ou peut être réutilisé à la maison (je garde les pots pour y stocker les produits secs achetés en vrac comme les pâtes, le riz, etc.).


Même chose pour les yaourts à boire. A boire c’est bien, mais à la paille ça passe encore mieux, et quand on a un enfant au micro appétit on est prêts à tout. Bonne nouvelle les bouteilles de yaourt à boire sont recyclables (contrairement aux pots de yaourt classique) mais que faire de la paille ? Ce plastique qu’on retrouve à la pelle dans les océans et qui va bientôt faire l’objet d’une interdiction n’est bien sûr pas indispensable, mais pour les yaourts à boire, les soupes et même les boissons quand nous ne sommes pas à la maison elles nous rendent bien service les pailles. Et finalement en cherchant un peu on se rend compte que tout, absolument tout, peut se trouver dans une version réutilisable. Il y a même du choix : bambou, inox, coudée ou non… Nous avons opté pour les pailles en inox, faciles à nettoyer avec leur petit goupillon et qui passent au lave-vaisselle. J’en ai toujours une dans mon sac à main pour dépanner en sortie et les autres participent à rendre les repas de Bébé M plus variés et moins éprouvant pour ses parents.

Et des progrès qui restent à faire

Couches lavables
20190316_114748-e1553377996270.jpgDes couches jetables clean c’est bien pour la peau de Bébé M, des couches lavables c’est encore mieux ainsi que pour l’environnement. C’est notre grand défi de cette année, déjà un peu commencé avec Bébé M mais qui devrait prendre toute son ampleur avec notre deuxième enfant. Pour l’instant, j’arrive à ne jeter qu’une couche par jour (celle de la nuit) quand Bébé M reste à la maison et 2 les jours de crèche. C’est déjà un sacré progrès et une belle économie mais j’aimerais passer en 100% lavable, j’en reparlerais bientôt…

Vaisselle en plastique
Alors ça, ce n’est ni Montessori ni écolo, gros fail pour la vaisselle et les couverts de bébé… Par peur de casser nous avons, comme beaucoup de parents, choisi de la vaisselle en plastique pour les repas. Colorée, passant au lave-vaisselle, incassable, ça nous semblait être le bon choix. Mais même si ce n’est pas aussi terrible que la vaisselle en plastique jetable, ça reste du plastique non recyclable, une potentielle source d’émission de particules (notamment si elles sont chauffées) et certes, ça ne casse pas, mais niveau durabilité on a vu mieux. On avait prix un set complet chez notre copain Suédois : assiettes, bols, couverts, gobelets et en moins de 3 ans les assiettes et les bols sont déjà très marqués, les fourchettes qui ont été grignotées ne piquent absolument plus et les gobelets sont déformés. Maintenant que Bébé M est plus grand je crois qu’il serait temps de lui mettre à disposition de la vaisselle “de grand”, qui casse donc. Et ça fera plaisir à Maria.

Lingettes jetables
J’essaie de me trouver une excuse mais c’est pas de ma faute, c’est la faute de Lillydoo. Parce que moi j’en achète pas des lingettes, je suis contre, non, non et non, mais eux, ils m’en offrent ! Régulièrement avec mon abonnement de couche je reçois en cadeau un ou deux paquets de lingettes. Par chance elles ne contiennent pas de produits cracra, 99% d’eau et un peu de conservateur mais ça reste un déchet considérable et difficilement dégradable. Je pourrais les revendre bien sûr mais j’avoue céder à la facilité, de temps en temps, en sortie notamment les lingettes servent au change ou à débarbouiller une bouche chocolatée. Monsieur M sur ce point est encore pire que moi puisqu’il les utilise parfois à la maison, môssieur n’aimant pas nettoyer les selles avec les lingettes lavables. Voilà un deuxième argument pour passer aux couches lavables et donc arrêter l’abonnement Lillydoo et ses cadeaux qui empoisonnent ma poubelle.

Même si on fait des efforts, c’est encore loin d’être parfait. Mais comme c’est en se trompant qu’on apprend, et que tout cela demande du temps, notre transition écologique va maintenant prendre un second souffle avec l’arrivée de notre deuxième bébé.

Et vous, est-ce que vos petits sont des “bébés écolos” ?

6 réflexions sur “Notre transition écolo – Côté bébé 

  1. lafamilydemary dit :

    Coucou toi!
    Nous aussi nous sommes dépuis plusieurs mois en transition ecolo/ zéro dechet.
    J’utilise également les gourdes squizz qui sont super (achat de gros pits de cimpote en verre aussi !)et des lingettes lavables pour ma puce.par contre , je les utilise qu’après le pot pour les laver à la main de suite après. Après 1 change classique, que fais tu des lingettes souillées (notamment en cas de caca) dans 1 sac hermétique ? Quelle est ta routine de lavage du coup ? Ça m’intéresse car pour un pipi ok mais sinon je n’ai pas franchi vraiment le pas.

    Merci pour ton retour et ce billet qui est fort encourageant ! J’avais pour ma part redifévrier 1 article sur mes réductions dans ma salle de bain. Je ne me suis toujours pas mise au liniment maison même si c’est hyper simple haha.je vais aller voir ta recette d’eau nettoyante.

    J'aime

    • happysunnybabies dit :

      Coucou !
      Pour les lingettes maintenant je les mets dans ma poubelle à couche avec une lingette imprégnée de quelques gouttes d’huile essentielle de Tea tree pour lutter contre les odeurs et les bactéries. Avant d’avoir les couches lavables je les mettais dans une petite boite hermétique. Si il y a des tâches je détache à la main avec mon savon au fiel de boeuf avant de mettre en machine, sinon je met directement en machine. Je les lave tous les 2/3 jours avec le reste de mon linge.
      Je suis curieuse de lire quels éco-gestes tu as adopté, ça me donnera de nouvelles pistes à explorer 😉

      J'aime

  2. Dinde De Toi dit :

    Bravo pour tous tes efforts 💪 !
    Je trouve que tu es dur avec toi concernant la vaisselle en plastique. Le plus nocif pour l’environnement c’est les jetables (couches, pailles, couverts, gobelets, coton tige…) et ta vaisselle est réutilisable, elle aura durée plusieurs années donc c’est plutôt bien 👍 ! Le mieux je te l’accorde c’est de pas en acheter s’il est possible d’utiliser à la place de la vaisselle qu’on a déjà chez soi mais il a bien pire !!
    Pourquoi tu n’utilises pas du savon de marseille pour laver ton fils ?? Cela te ferait du plastique en moins !

    J'aime

    • happysunnybabies dit :

      Merci 😀
      C’est vrai que c’est pas le pire la vaisselle réutilisable en plastique, mais c’est pas très joli en plus donc si c’était à refaire je choisirais autre chose.
      Pour le corps on commence à utiliser du savon solide pour bébé aussi, mais pour le shampoing il me faut absolument un gel car c’est déjà un combat pour lui laver les cheveux, si en plus je dois faire mousser le savon je m’en sortirais pas 😀 Et puis pour bébé à venir j’avoue que je suis plus à l’aise avec un flacon pompe aussi, comme ça je tiens bébé d’une main et je savonne de l’autre sans avoir à échapper ma savonnette (ou mon bébé ^^) dans le bain !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s