Notre transition écolo – L’entretien de la maison

Aujourd’hui je continue ma série sur nos petits gestes écolo en m’attaquant au sujet de l’entretien de la maison. Au-delà de l’objectif d’atteindre le zéro déchet dans la salle de bain, j’ai le souhait de réduire globalement mes déchets mais aussi de moins nuire à l’environnement. Le choix des produits d’entretien est pour cela déterminant puisque tous ces produits se retrouvent à terme dans nos poubelles, dans nos canalisations et finissent leur vie dans l’environnement. Utiliser des produits écologiques c’est contribuer à limiter la pollution à l’intérieur comme à l’extérieur. Voici ce que nous utilisons à la maison :

Vaisselle à la main

20180724_182131793005324.jpgPour les quelques casseroles et plats et pour les biberons de Bébé M que je lave encore à la main, j’ai aussi choisi de me simplifier la vie. Pas de recette maison pour élaborer mon propre liquide vaisselle mais tout simplement du savon de Marseille, brut, en bloc. J’utilise une brosse plutôt qu’une éponge pour faire la vaisselle à la main, je viens simplement frotter la brosse sur le bloc de savon à intervalles réguliers. C’est bien plus écologique et surtout plus sain d’utiliser une brosse car les éponges du commerce sont un véritable nid à bactérie au bout de seulement quelques utilisations. De plus les brosses sont bien plus durables et certaines sont magnifiques (c’est accessoire mais c’est toujours plus sympa qu’une éponge jaune crasseuse). La mienne est en bois de hêtre et ses fibres en agave, la tête peut être changée et le manche conservé pour limiter les déchets et les frais, je l’adore !

Poudre lavage pour lave-vaisselle

20180715_111929-2028372864.jpgLe lave-vaisselle aussi à droit à sa petite préparation maison, il n’y a pas que la lessive qu’on peut faire soi-même. Pour cela rien de plus simple, il suffit de mettre dans un pot hermétique et parfaitement sec (sinon la préparation mousse et colle dans le pot) 4 doses égales de gros sel, d’acide citrique, de cristaux de soude et de bicarbonate de soude. J’utilise ce mélange depuis quelques jours et je ne lui trouve aucun défaut, la vaisselle est propre, le lave-vaisselle aussi et cette préparation est très bon marché ! J’ai préféré utiliser une poudre plutôt que de préparer des tablettes maison car ça me semblait beaucoup plus simple et rapide à réaliser et j’avais eu des échos plutôt négatifs sur les tablettes maison. Et pour le liquide de rinçage on ressort notre bon vieux vinaigre blanc.

Nettoyant multi-usage

20180724_181833-1792657084.jpg

L’allié indispensable pour tous les travaux de nettoyage c’est le vinaigre blanc. Je l’utilise PARTOUT, c’est peu de le dire. Il est à la fois mon nettoyant ménager de prédilection pour toutes les surfaces de la cuisine mais aussi un formidable anticalcaire pour décaper la salle de bain. Je l’achète par gros bidons de 5L afin de limiter les contenants et faire des économies, et je le transvase ensuite soit dans un vaporisateur pour nettoyer toutes les surfaces, soit dans un bidon plus petit pour faciliter l’utilisation. Je l’utilise également pour nettoyer le bac à litière de mes lapins, c’est redoutable sur les tâches d’urine. Si jamais l’efficacité n’est pas au rendez-vous, il suffit de le faire chauffer un peu (pas au point de le faire bouillir non plus) pour venir à bout de toutes les tâches. Avec juste du vinaigre je remplace sans problème 5 produits : nettoyant pour plaques vitrocéramiques, anticalcaire, produit à vitre, nettoyant pour le sol et même adoucissant pour la machine à laver (j’y reviens 😉)

Lingettes nettoyantes lavables

20180722_130720-449110255.jpgUtiliser du vinaigre blanc plutôt que des produits d’entretien cracra, c’est bien, l’utiliser avec de l’essuie-tout jetable c’est un peu dommage. C’est pourquoi j’ai investi il y a quelques années dans des lingettes lavables pour la maison. Il s’agit de petits carrés de tissu éponge qui absorbent très bien l’eau ou le vinaigre pour permettre de nettoyer la maison. J’en ai une quinzaine en tout, de différentes couleurs et chaque couleur est réservée à une fonction : les bleus pour les lavabos, douche, baignoire et évier, les jaunes pour les sanitaires et la litière des lapins, les vertes pour faire les poussières, les orange pour nettoyer la table et les plans de travail et les roses pour débarbouiller Bébé M ou s’essuyer les mains. Je les ai commandées sur le site Les Tendances d’Emma et j’en suis ravie, elles ne me demandent pas beaucoup de travail puisque je les lave simplement en machine avec le reste de mon linge.

Désodorisant naturel

allumette

J’ai la chance d’avoir des fenêtres dans les WC et aérer une pièce est encore ce qu’il y a de mieux pour évacuer une mauvaise odeur. Mais s’il pleut à torrent, s’il fait froid ou si on doit partir sans pouvoir laisser la fenêtre ouverte, nous utilisons simplement… une allumette, oui oui! En effet, il suffit de craquer une allumette pour que le souffre contenu dans le bout de celle-ci absorbe les odeurs en s’embrasant. Bien sûr ça ne suffit pour évacuer l’odeur de fromage qui règne dans le salon après une tartiflette, mais pour les WC c’est amplement suffisant.

Déboucheur de canalisations

Il faut avouer qu’utiliser des produits sains, peut avoir tendance à encrasser les canalisations, je pense notamment au savon de Marseille qui est gras et peut avoir cet effet, mais pour les déboucher rien de plus simple, 2 ingrédients suffisent. On verse simplement 4 cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans le conduit, puis on ajoute un petit verre de vinaigre blanc. Le vinaigre est acide, le bicarbonate est une base, le mélange des deux va créer une réaction chimique qui va former une mousse et venir à bout du bouchon. Il faut parfois répéter l’opération pour obtenir un résultat parfait, mais c’est sans danger pour l’environnement contrairement à l’horrible Destop.

Lessive maison

img_20180508_114557_787-362447927.jpgPassons à l’entretien du linge, s’il y a bien un produit facile à réaliser soi-même c’est la lessive. Ça ne me prend que 10 minutes tous les 4/6 mois environ et c’est très économique. Il suffit d’avoir du savon de Marseille, du bicarbonate de soude, un grand bidon et de l’eau. Il existe mille recettes sur internet, la mienne est assez similaire à celle que présente Dinde de Toi dans son article. Pour l’instant je suis très contente du résultat, cette lessive nettoie parfaitement sans encrasser ma machine qui est bien plus propre que quand j’utilisais de la lessive industrielle, par contre, elle ne sent rien. C’est une question d’habitude, on ne connait plus que les odeurs entêtantes des lessives chimiques qui embaument entièrement le rayon du supermarché (perso ça me file la nausée) et on ne sait plus se contenter du propre. On peut bien sur ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles dans sa lessive si on eut vraiment une odeur, mais je trouve que c’est un peu gâcher d’utiliser les huiles essentielles ainsi.

Détachant

savon-detachant-detach-plus-au-fiel-de-boeuf1542315269.jpgVoilà un produit qui a été difficile à remplacer tant j’étais une inconditionnelle du détachant à l’oxygène actif (vous savez celui avec le flacon rose pétant et un nom qui finit en niche), mais ça c’était avant de découvrir le savon au fiel de bœuf. Bon, pour le côté vegan c’est raté, mais il est terriblement efficace. Même mon trucnish ne faisait pas aussi bien je dois l’avouer. Par contre, il me demande un peu plus de boulot qu’un simple coup de pshitt-pshitt. En effet, je dois quasiment pré-laver la tâche avec ce savon, laisser agir quelques minutes et rincer avant de mettre dans la machine, mais l’efficacité est tellement bluffante que je lui pardonne cette légère perte de temps

Adoucissant

Pour rendre le linge doux au toucher et éviter l’accumulation de calcaire dans les fibres, exit les adoucissants sur-odorants classiques et vive… le vinaigre blanc ! Encore lui, oui, mais il fait parfaitement son travail d’anticalcaire pour protéger à la fois les vêtements et la machine à laver. L’odeur ne reste pas trop sur les vêtements mais on peut ajouter quelques gouttes d’huile essentielle pour masquer l’odeur du vinaigre.

Ingrédients indispensables

Pour résumer, pour nettoyer votre maison sainement il vous faudra 3 indispensables :

  • Du vinaigre blanc
  • Du savon de Marseille
  • Du bicarbonate de soude

Et en complément vous pourrez avoir besoin :

  • D’acide citrique
  • De cristaux de soude
  • D’huiles essentielles de votre choix
  • Et éventuellement du savon noir si vous êtes adepte (personnellement je n’en utilise pas)

ZOOM : bien choisir son savon de Marseille

Attention tout de même à bien choisir vos ingrédients, tous les produits ne se valent pas et surtout le cas pour le savon de Marseille. Celui que vous trouverez dans le commerce est tout sauf du savon de Marseille original même si son packaging comporte les mentions « extra pur », recette originale » ou encore « 70 % d’huile ». Le souci c’est que le savon de Marseille n’est pas protégé par une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC), il est donc possible de commercialiser tout et son contraire sous le nom de savon de Marseille. Pour être sûr de viser juste, le savon de Marseille doit tout d’abord être vert, ou légèrement brun, mais surtout pas blanc ! Hé oui, la couleur verte est le signe que le savon est composé en majeure partie d’huile d’olive et non pas d’une autre huile aux conséquences regrettable sur l’environnement ou votre machine à laver (encrassement) comme c’est le cas avec l’huile de palme. Regardez bien la composition : sodium olivate (huile d’olive) c’est oui, sodium palmate (huile de palme) c’est non, s’il y’a de la glycérine il faut l’exclure aussi. Un vrai bon savon de Marseille doit contenir au minimum 72% d’huile. Aujourd’hui il n’y a plus que 4 marques qui produisent encore du savon de Marseille selon la recette originale : Le Fer à Cheval, Marius Fabre, la Corvette et le Sérail (uniquement le savon en bloc, pas les paillettes de savon qui contiennent de l’huile de palme).

savon-de-marseille-marius-fabre

Et des progrès qui restent à faire

Comme c’était déjà le cas dans la salle de bain, malgré ces efforts je suis encore loin de la perfection. J’utilise encore plusieurs produits ménager du commerce car je n’arrive pas à trouver un équivalent écologique efficace ou parce que changer mes habitudes est encore difficile. C’est le cas pour les lingettes anti-décoloration que j’utilise encore trop souvent. Je pourrais bien sûr trier mon linge par couleur pour éviter de les utiliser, mais ça reviendrait à attendre longtemps entre deux machines et donc à avoir beaucoup de vêtement de rechange. Qu’est-ce qui est le mieux entre avoir trop de vêtements ou utiliser des lingettes ? J’ai choisi les lingettes et pour limiter les déchets je les utilise plusieurs fois, dans 2 à 3 machines.

Et il y a encore deux produits dont j’ai du mal à me passer. Tout d’abord le Sanytol en spray pour désinfecter les WC, le pot de Bébé M et le frigo, parce que son effet antibactérien me rassure et sa facilité d’utilisation est sans égal. J’essaie progressivement de privilégier le vinaigre blanc mais c’est encore difficile. L’autre produit dont j’ai du mal à me passer c’est le nettoyant pour la vitre de cheminée. J’ai bien essayé de nettoyer la vitre avec de l’eau, de la cendre et de l’huile de coude, mais je ne trouve jamais le résultat satisfaisant. Les décapants pour vitre d’insert sont une horreur environnementale et m’irritent la gorge quand je les utilise mais c’est tellement plus rapide et ça demande tellement moins d’efforts que de frotter avec de la cendre. J’essaie quand même de limiter l’utilisation à 2 à 3 fois durant la saison de chauffe et j’utilise la cendre en alternance. Si vous avez une alternative à me proposer pour nettoyer la vitre de l’insert je prends avec plaisir!

Et si vous voulez retrouver les recettes que j’utilise, elles sont en story sur mon profil Instagram 😉

6 réflexions sur “Notre transition écolo – L’entretien de la maison

  1. Dinde De Toi dit :

    Merci pour cet article qui vient nourrir ma réflexion !
    J’aime l’aspect facile des produits ménagers que tu présentes 👍, cela motive. Je retiens la recette hyper simple de la poudre vaisselle.
    Pour le détachant, est ce que le savon de Marseille est moins performant ??

    Aimé par 1 personne

  2. lafamilydemary dit :

    Super article encore 1 fois dans la continuité du 1er.
    Tout comme toi j’ai pas mal changé mes habitudes en cuisine et salle de bain.
    J’utilise des noix de lavage pour le linge, du vinaigre blanc avec un peu d’eau dans laquelle j’ai fait infusée de la pomme ( à défaut de citron) pour faire mon nettoyant multiusage, le bicarbonate. J’ai également un savon du même type pour détacher mon linge avant lavage mais il me reste encore un peu V****ish que je mets dans le tambour pour les grosses tâches sur les fringues de bébé ou les bavoirs même si je prélave comme toi avant.
    J’ai encore des éponges et des tablettes pour le lave vaisselle à finir mais ta recette m’inspire pas mal. je pense que je vais mettre ça en place.

    Aimé par 1 personne

  3. jeanandr dit :

    je vois que je ne suis pas le seul à adopter le vinaigre blanc en bidon de 5l lol! d’ailleurs je me suis aussi équipé en pulvérisateurs, flacons pompes, et autres pots pour stocker et utiliser à bon escient mes préparations.
    Je vais d’ailleurs essayer d’ajouter un peu de vinaigre blanc à ma lessive faites maison pour faire 2 en 1 lavant et adoucissant, je vais voir si c’est pertinent.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s