Le jour où nous avons compris le sommeil de notre bébé

Ou la fin des nuits pourries (partie 1) 

Les nuits de Bébé M ont toujours été plus ou moins mouvementées. Il n’a fait ses nuits (au sens de ne pas réclamer à manger durant la nuit, il se réveillait quand même, hein) que vers 9 mois et l’endormissement a toujours été assez compliqué. Idem pour les siestes, elles étaient courtes, agitées et souvent Bébé M se réveillait grognon et restait ensommeillé plusieurs dizaines de minutes après. A part une période de grâce, entre 12 et 18 mois, où il s’endormait seul et ne se réveillait qu’une fois dans la nuit, le sommeil a toujours été un sujet sensible chez nous. 

Nos nuits chaotiques 

Au fil du temps, nous avons trouvé différentes solutions, qui marchait plus ou moins longtemps. Pour parer l’endormissement difficile nous l’endormions dans nos bras depuis ses 18 mois. Pour éviter les réveils multiples durant la nuit nous avions instauré un cododo partiel. Oui mais voilà, Bébé M grandit, il prend de plus en plus de place dans notre lit, il se fait de plus en plus lourd dans nos bras et ces solutions que nous croyons provisoires finissaient par s’installer. Les endormissements s’éternisent, le cododo (avec la chaleur et les mouvements de Bébé M) devient pénible. Il nous faut de vraies solutions. 

Au départ, on croyait naïvement que plus on rassurerait notre tout-petit, plus il se sentirait fort et serait capable de s’endormir seul et pour une nuit entière, mais force est de constater que ça n’a pas été le cas. Plus nous trouvions des solutions, et plus Bébé M se complaisait dans ces nouvelles habitudes plutôt positives pour lui. Nous avons fini par comprendre à ses 25 mois (mieux vaut tard que jamais !) d’où venaient ses problèmes de sommeil… et donc les nôtres ! 

Le sommeil et ses trains 

Après avoir écumé les forums de parentalité et ceux sur le sommeil, après avoir lu plusieurs études sur le sommeil des bébés, nous avons fini par comprendre ce qu’il fallait changer. Nous avons compris que les réveils nocturnes de notre fils, venaient du fait qu’il était incapable d’enchainer plusieurs cycles de sommeil, son premier réveil de la nuit correspondant à la fin du premier cycle de sommeil.  

train du sommeil

En effet, un cycle de sommeil est comme un train (non pas celui-là) et au cours d’une nuit, nous prenons plusieurs trains. Chaque train et composé de plusieurs wagons qui sont les différentes phases du cycle de sommeil. A la fin d’un cycle/train, survient un micro-réveil. La plupart du temps, on ne se rend même pas compte qu’on s’est réveillé, on entrouvre les yeux, on change de position puis on reprend un autre train. Parfois, on reste quelques minutes en gare, on se lève pour aller aux toilettes par exemple et on reprend le train suivant. Pour certaines personnes, le réveil s’éternise, les trains sont en grève, c’est l’insomnie. 

A partir de 4 mois, grâce à la maturité de l’horloge circadienne, un bébé devrait être capable d’enchainer plusieurs cycles de sommeil. Mais pour se rendormir, et reprendre un nouveau train, il est plus rassurant de retrouver les conditions qui nous ont menés à l’endormissement. Souvent on se remet (plus ou moins consciemment) dans la même position et si on se réveille dans un endroit différent de celui dans lequel on s’est endormi, il devient bien plus compliqué de se rendormir. C’est pour cela qu’un bébé qui s’est endormi dans les bras, aura plus de mal à retrouver le sommeil à la fin de son train et pleurera pour retrouver ses conditions d’endormissements habituelles et reprendre un nouveau train. C’est-ce qu’il se passait pour Bébé M. 

Après cette découverte nous avons compris que pour dormir une nuit entière, notre fils devait apprendre à enchaîner les cycles de sommeil, et donc à s’endormir seul, dans son lit. Mais ça, ce n’était pas vraiment du goût de Bébé M ! 

Dans le prochain article, je vous explique comment nous nous y sommes pris pour que notre bouchon apprenne à s’endormir seul. Rassurez-vous, la bienveillance sera de la partie 😉 

Une réflexion sur “Le jour où nous avons compris le sommeil de notre bébé

  1. mamanluju dit :

    Ton article est très intéressant : si je connaissais le principe de cycles (trains) qui s’enchaînent, je ne savais pas qu’il fallait que les conditions soient les mêmes pour les enchainer facilement.

    Je suis bien contente que vous ayez trouvé la cause des troubles du sommeil de votre loulou. Je vais lire la deuxième partie de ce pas 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s