J’aurais voulu être anti-écran

C’était un de mes grands principes durant la grossesse et pendant les premiers mois de vie de Bébé M : jamais au grand jamais mon fils ne serait exposé aux écrans avant 3 ans, et même après cela, la télévision et les autres supports serait loin de faire partie de notre quotidien.

Oui mais voilà, pour être anti-écran pour ses enfants, il faut aussi l’être pour soi-même. Et même si je ne consomme pas de l’image à longueur de temps (je suis aussi une lectrice assidue) les écrans occupent une place assez importante dans ma vie. Et le fait d’être à la maison n’arrange pas les choses.

Quand je travaillais encore je passais déjà ma journée devant un ordinateur, je n’avais aucune envie d’allumer la télévision en rentrant. J’étais déjà au courant de l’actualité, apprise au gré d’une consultation internet ou d’une discussion à la machine à café. La télé n’était allumée qu’une fois notre bouchon couché, et il était, de ce fait, était assez peu exposé aux écrans. Mais maintenant que je suis à la maison, et même si les journées avec un enfant de bientôt 2 ans sont bien remplies, j’aime passer quelques dizaines de minutes devant une émission ou simplement regarder les informations. J’ai besoin parfois de souffler un peu et de ne pas me consacrer uniquement à mon fils. Oui je culpabilise un peu de dire ça, mais c’est l’ambivalence même du parent : j’adore être avec mon fils mais je dois avouer que c’est parfois pesant (surtout en pleine phase du Terrible Two) Et même si je profite de la sieste et des soirées pour utiliser mon ordinateur (objet sacré de convoitise qu’il est impensable d’allumer avec Bébé M dans les parages vu qu’il rapplique comme une mouche sur un pot de miel et m’empêche de faire quoi que ce soit), ça ne suffit pas.

Moi qui était contre les écrans, je les allume donc quand même, mais avec parcimonie. La télé est allumée le matin durant le petit déjeuner pendant environ 45 minutes, nous regardons les clips et Bébé M danse, ou bien La Maison des Maternelles si le sujet du jour m’intéresse et Bébé passe son temps à crier « Bébé » dès qu’il en voit un (donc souvent!). Le reste de la journée est accompagné seulement de musique : radio, CD ou application mobile Radio Doudou, et ce jusqu’au soir. Après le bain la télé est de nouveau allumée, durant environ 1h30. 40 minutes durant lesquelles Bébé regarde réellement, ensuite c’est uniquement moi puisque je vois l’écran depuis la cuisine pendant que nous mangeons mais pas lui. Cela me permet de regarder les informations sans qu’il soit soumis à ces images qui peuvent être violentes.

Une heure avant le couché, les écrans reprennent leur veille, et ça je ne veux pas y déroger. J’ai remarqué leur effet excitant sur Bébé M et je ne veux pas avoir à coucher un bébé-démon. De plus les programmes passé 20h30 ne sont absolument pas adaptés aux enfants, avec parfois des scènes violentes ou de cris qui incitent mon bouchon à avoir des gestes violents.

L’autre point sur lequel je ne transige pas c’est l’écran du téléphone. J’ai pu remarqué à quel point ce support interactif pouvait être addictif, après avoir eu le malheur de mettre un dessin animé de 2 minutes à Bébé M dans la salle d’attente du médecin qu’il commençait à retourner. Pendant près de 2 semaines je n’ai pas pu poser mon téléphone à sa portée sans qu’il s’en empare et lance YouTube pour regarder Mickey à la vitesse de l’éclair. C’était devenu un sujet de crise monumental vu que je lui refusait et ça a été très long de lui faire perdre cette manie.

J’ai donc revu un peu mes principes à la baisse : un peu d’écran, mais pas trop. Un peu de télé, mais avec une sélection stricte des programmes et pas un accès libre à la télécommande. Et aucun écran interactif type téléphone ou tablette. Je sais que l’idéal serait de jamais allumer cette maudite télé en journée, mais il faut croire que c’est moi la première intoxiquée.

5 réflexions sur “J’aurais voulu être anti-écran

      • lemondedepopie dit :

        Je pense que oui. Mais elles lâchent sur d’autres choses, forcément. Ici il a le droit de regarder 10 à 20 minutes de dessin animé mais que 2-3 fois dans la semaine. Alors que dans l’idéal j’aurais aimé que ce soit une fois de temps en temps lorsqu’il est malade.

        J'aime

  1. ainohaetmoi dit :

    J’ai les mêmes principes que toi concernant les écrans, mais contrairement à toi ici la télé est souvent allumée, je suis un peu accro… 😦 Alors il me sera difficile de dire à ma fille  » ne fais pas ce que je fais » plus tard c’est certain. Pour l’instant elle n’a que 7 mois et je me tiens à mes idées: j’éteins la télé dès qu’elle est dans son champ de vision. Et finalement j’arrive à m’en passer! Ma nouvelle télé c’est elle! J’espère pouvoir réguler son temps consacré aux écrans plus tard du mieux possible, je me doute que dès l’âge de deux ça ne dois pas être évident…

    J'aime

    • happysunnybabies dit :

      C’est déjà bien de vouloir limiter, je te souhaite d’y arriver, mais c’est vrai que c’est plus difficile que ce que je pensais. Heureusement il ne reste pas trop bloqué devant, il arrive à jouer à côté sans forcément s’y intéresser.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s